, ,

Festival des aigles 2017 – Mongolie

Photo by www.davidbaxendale.com

Le festival des aigles se tenait le 30 septembre au 3 octobre 2017

Les kazakhs tiennent un festival de chasse à l’aigle à cheval. C’est en début octobre à Bayan-Ulgii, un événement coloré et pittoresque, attirant les meilleurs chasseurs et oiseaux et une célébration importante pour la communauté locale.

Le festival commence par la présentation de chaque chasseur portant les vêtements de chasse et accessoires élaborés, magnifiquement ornées. Plus tard, les aigles de chasse sont évaluées pour leurs compétences.

Les aigles sont libérées depuis une falaise rocheuse, tandis que leurs propriétaires se tiennent en dessous et par des de signaux pour eux, comme ils le font pendant la chasse, ils lâchent les aigles. Ceux qui sont à la fois les plus rapide et et avec la meilleure technique obtiennent les meilleurs pointage.

Héritiers d’une tradition unique au monde, les Kazaks font la chasse avec l’aigle, symbole de fierté en perpétuant leur histoire millénaire.

Outre les concours de chasse à aigle, des jeux Kazakhs traditionnels se nommant kekbar. Deux équipes s’affrontent à cheval pour passer une peau de chèvre de leur côté du champ, ensuite se tient une grande fête pour tout le monde. Les événements se terminent par le grand dostarkhan, ou d’une partie au cours de laquelle les gagnants expriment des contes de la grande chasse. Cet événement représente l’essence même de la culture des nomades Kazakhs.

Golden eagle -L’aigle royal

Ces énormes oiseaux font un poids jusqu’à 6,5 kg avec une envergure de sept ou huit pieds. Les serres ou les griffes sur les pattes de l’aigle sont courbes et acérées pour attraper et tenir leurs proies. Cela a donné aux aigles le nom de raptor qui vient du Latin « rapere » signifiant saisir.

Les chasseurs kazakhs choisissent habituellement les oiseaux femelles plutôt que les mâles beaucoup plus agressifs. Les aigles peuvent vivre jusqu’à 50 ans, mais la plupart des chasseurs gardent les oiseaux pendant une dizaine d’années et pour ensuite les libérer dans la nature.

(Visited 1 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments

comments