, , , , ,

Nos points d’intérêt au Cambodge – Laos – Thaïlande et Myanmar

Découvrez tous nos points d’intérêt sur toute l’Asie. Plus de 2400 pages de choses à voir dans 25 pays d’Asie.

Cette semaine nous vous proposons des points d’intérêt au Cambodge – Laos – Thaïlande et Myanmar

Surf à Bamboo Island – Cambodge

surf photo
Photoby chenutis
Bamboo Island, Cambodge, accessible depuis Sihanookville est le spot de surf du pays. L endroit y est particulièrement sauvage et jusqu’à peu de temps, il n’était pas possible d’y louer un surf board. Il est préférable d’y aller entre juin et octobre pour profiter des meilleures vagues.

Le bateau ne prend que 25 à 30 minutes pour vous y conduire. C’est une expérience unique que de se rendre à Bamboo Island, l’île est habitée par seulement moins de 50 habitants.

4000 îles et Champassak au Laos

Les 4000 îles sont situées à l’extrême sud du pays. Il s’agit d’un archipel de petites îles sur le Mékong. Lors de la mousson, le fleuve atteint 14 kilomètres en largeur par endroits. Vous vivrez des moments d’émerveillement en voyant par vous-même cette nature si généreuse. Un paysage magnifique à voir et découvrir. Trois îles sont particulièrement visitées. Don Khong, la plus grande, elle fait huit km en largeur et 18km en longueur. Il s’y trouve de nombreux villages et ses habitants y sont très accueillants. Visites de temples et randonnées au cœur des rizières sont au programme. Le port est très achalandé avec ses marchands qui viennent y décharger leurs poissons et autres denrées.

L’île de Don Det, située tout au sud de Si Phan Don, propose principalement des bungalows au bord du Mékong, dont certains restent assez charmants. Depuis plusieurs années, les guesthouse, les bars et restaurants se sont multipliés, en corrélation avec le nombre de touristes. Ce qui n’enlève en rien à l’atmosphère paisible des alentours, dans lesquels vous pourrez vous balader en vélo, ou boire une Beer Lao au coucher du soleil.

sur l’île de Don Khone qui est reliée par un ancien pont français est réputée pour sa culture du bambou et de la noix de coco. Cette île propose aussi des balade dont une sentier de 5km qui longe la voie ferrée. Une voie ferrée à l’abandon témoigne de la période coloniale. À voir, les chutes de Liphi, des rapides de bonne intensité. Les laotiens ne s’y aventurent pas, la rivière renferme des esprits.

Les chutes de Phapeng aussi appelées les chutes de Niagara du Mékong, sont les plus larges d’Asie du Sud-est, elles déversent de violents rapides.

A voir également les dauphins d’eau douce. En effet, une excursion en bateau vous mènera jusqu’aux dauphins irrawadi, une espèce menacée, qu’il est possible d’apercevoir près de la frontière Cambodgienne.

4000 islands photo
Photo by Gnilenkov Aleksey
4000 islands photo
Photo by Gnilenkov Aleksey

Champassak

Le patrimoine culturel de la province est constitué d’architecture coloniale et d’anciens temples, dont le Wat Phou. Les chutes d’eau et les dauphins d’eau douce constituent les principales attractions touristiques.
Champassak incontournable pour y voir le Wat Phou, un site archéologique dont les bâtiments date du Xè siècle.

Champassak photo
Photo by jipe7

Le temple de la vérité et Sukhothai en Thaïlande

Sanctuary of Truth photo
Photo by tazlambert

The Sanctuary of Truth – Pattaya

The Sanctuary of Truth ou Sanctuaire de la Vérité est l’une des attractions majeures de Pattaya. Le temple immense fait entièrement de bois est une structure unique de par sa conception et des sculptures qui ornent ce temple construit en bord de mer. Il atteint 105 mètres de hauteur. Facile d’accès, une merveille à voir dans la région de Pattaya.

Coût d’entrée : 500 baths

Sukhothai

sukhothai photo
Sukhothai conquit de nombreuses petites régions en peu de temps pour devenir la nation d’Asie du Sud-Est. S’opposant fortement au système totalitaire tyrannique des birmans et des khmers, les premiers rois appliquèrent une ouverture aux volontés du peuple fondée sur le partage du pouvoir. Le règne de Rama Khamheng 1279-1298 amena les principes de libertés politiques, culturelles et religieuses. Révolutionnaire, il introduit le libre-échange, l’alphabet thaï et le bouddhisme pur devenu la religion nationale telle qu’on la connaît de nos jours.

En 1977 des travaux de restauration qui durèrent 16 ans donnèrent le Parc Historique de Sukkothai qui ouvre ses portes au public sur quelque 70 kilomètres carrés. L’immense Sukhothai est aujourd’hui classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le palais en bois de ses rois a disparu. Toutefois, la ville possède encore de nombreux vestiges de temples, construits en latérite et en brique. De nombreux autres bâtiments, disséminés dans les rizières environnantes, attendent d’être dégagés.

Une grande partie des objets retrouvés à Sukhothai se trouve au musée national de Bangkok.

Le Musée National Rama Khamheng.
Ce musée, moderne est situé à l’entrée du parc historique offre une bonne synthèse de l’art de Sukhothai. Il a été officiellement ouvert au début des années 70 pour appuyer les imposantes ruines en rénovation. Il contient des objets d’art et d’archéologies de l’ensemble de la Thaïlande et de ses diverses périodes et dynasties. Il contient entre autres : des bouddhas Sukhothai, des céramiques Sangkahlok, des statues khmères, des maquettes de l’ancienne cité, une reproduction de stèle et d’autres artéfacts thaïlandais. Les honoraires d’admission sont de 10 bahts.

Wat Mahathat
Centre spirituel de Sukhothai et sûrement le départ de tout le mouvement bouddhiste du Sud-est asiatique. L’immense Wat Mahathat est gravement touché par les guerres et les signes du temps son charisme saisissant continu encore aujourd’hui à symbolisé la dévotion religieuse du plus important royaume thaïlandais. Pour en comprendre toute sa splendeur, les visiteurs ont besoin d’imagination pour se créer l’image d’un temple majestueux parmi ses ruines. Imaginez-vous par exemple un immense temple possédant 200 chedi protégeant les dépouilles royales et toute son infrastructure titanesque.

À faire aux alentours de Sukhothai

Le Palais Royale de Rama Khamheng à l’ouest du Wat Mahathat se trouve les restes des fondations du palais dont la structure de bois n’a pas résisté aux assauts de mère Nature et des hommes. Seul le bâtiment religieux fait de pierre témoigne encore un peu de cette époque grandiose.

Wat Si Sawai étonnant sanctuaire Khmer dédié a Shiva possède trois prang érigés par le roi Jayavarman VII d’Angkor. Entouré d’imposantes douves ce temple fut d’abord construit en hommage à la divinité hindoue khmère puis adapté à la croyance bouddhiste au XVe siècle.

Wat Trapang Ngoen

Situé sur une petite île au centre d’un lac artificiel ce temple et ses reflets sont magnifique. Lors de la pleine lune de novembre, de petites embarcations en feuilles de bananier sont mises à l’eau pour la fête de Loy Kratong.

Les Environs de Sukhothai
Beaucoup de beaux monuments de Sukhotha se retrouvent au nord de la ville. Leur visite prend un certain courage et une bicyclette qu’on peut louer à l’entrée de la ville. Vous roulerez à travers les ruelles et un paysage moins faste, mais typique de l’ancienne capitale.

Wat Phra Phai Luang à 1,6 km au nord du wat Mahathat
Temple hindou construit par les Khmers au XIIe siècle, il reste un prang sur les trois d’origine.

Four de potiers de Turiang
Unique curiosité, il servait à fabriquer des céramiques et des bouteilles.

Wat Saphan Hin situé au sommet d’une colline, il n’est accessible que par un éboulement de pierre.

Un petit effort pour les graviers vous récompensera par un immense bouddha et un superbe panorama de l’ensemble du parc historique.

Le parc national de LAN de Namtok Khlong ce parc est situé environ 65 km.
Chute d’eau moyenne qui coule pendant toute l’année. À proximité de là, il y a plusieurs villages d’ethnies des montagnes, on peut y rencontrer des yao, des meo et les karens et découvrir la richesse de leur culture.

Le centre de travail manuel de LAN est situé à l’entrée à la chute d’eau de LAN Khlong. Le centre donne l’aide et des ressources aux tribus des montagnes en améliorant le niveau de leur vie. Les souvenirs et les produits de chaque tribu sont disponibles pour le magasinage sur place.

Le parc national de Mae Wong à environ 79 kilomètres de la ville provinciale et sur la route de Khlonglan
Ses attractions touristiques incluent des chutes d’eau, des sources thermales et la promenade d’interprétation de la nature. Pour le logement dans le parc, entrez en contact avec la Division de parcs nationaux Tél. 5 790 529, 5 794 842.

Si Satchanalai à 50 km au nord de Sukhothai
Peu achalandée, elle fut considérée comme la ville jumelle de Sukhothai. Sa localisation sur les bords de la rivière Yom et son isolement lui donne un statut particulier. Fondée par les Khmers à des fins militaires et administratives pour enrayer les envahisseurs de la région. Elle joua un rôle primordial dans l’établissement du premier royaume siamois. Le parc de 7 km carrés possède de nombreux temples aux dimensions imposantes attestant l’importance du rôle joué par cette cité. Ses ruines sont tombées dans l’oubli auprès de multiples attaques des Birmans au XVIIe siècle furent restaurées au milieu des années 80.

Musée si Satchanalai
Présente des maquettes de l’ancienne cité nous aidant à nous faire une meilleure idée du sanctuaire pendant sa période prospère.

Wat Chang Lom
De style Sri Lankais ce complexe en forme de cloche est soutenu par des pachydermes qui lui ont donné le nom de temple entouré d’éléphants.

Wat Khao Phanom Ploeng
Le temple de la montagne de feu est situé dans la parcelle nord. Cent quatorze marches massives nous mènent au temple vers une extraordinaire vue d’ensemble sur les ruines de la cité. Ne manquez pas aussi le Wat Suean Khiri dominé par un chedi, le Wat chedi Chet Thaeo abrite plusieurs rangées de stupas, certains agrémentés de boutons de lotus.

Kamphaeng Phet à 85 km au nord-est de Sukhothai
Jadis un avant-poste de l’ancienne capitale, fondé en 1347 par Li Thaï quatrième roi du royaume de Sukhothai elle fut le cadre de grand chantier qui fut continué par Ayutthaya. Avec ses 80 temples, pour la plupart en ruine, il a été désigné par l’UNESCO comme Site du Patrimoine mondial.

En bus
Terminal de bus du nord de Bangkok (Mo Chit) exécute plusieurs bus pour Sukhothai quotidien entre 07,00 à 23,00. Les prix commencent à 500 bahts et aller tout le chemin jusqu’à 600 baht. Le temps de trajet est d’environ 7 heures arrivant à nouveau terminal de bus de Sukhothai.

Voyages de retour sont à peu près la même au départ de la nouvelle gare routière de Sukhothai et de la vieille ville, près des portes du parc où vous trouverez un bureau de billet.

train
Il n’y a aucune station de chemin de fer à Sukhothai. Le plus proche est situé dans la ville de Phitsanulok, qui est d’une heure (59 km) en bus pour Sukhothai.

Les trains partent tous les jours de 7 fois la gare Hua Lamphong de Bangkok à Phitsanulok avec le premier train au départ à 05h50 et le dernier à 19h30. Le voyage en train de Bangkok à Phitsanulok prend 7 heures avec les prix des billets de 400 bahts.

De la gare de Phitsanulok prendre le bus locale 10 ou un Tuk Tuk (environ baht 60) au terminal de bus et partir à Sukhothai (1 heure).

Anciennes cités Pyu et le site paysager de Hpa-an au Myanmar

Anciennes cités Pyu

Pyu  photo
Photo by Jose Javier Martin Espartosa
Situés dans la région sèche du bassin de l’Ayeyarwady (Irrawaddy) mais dans de vastes paysages irrigués, les vestiges des trois cités de Halin, Beikthano et Sri Ksetra, avec leurs enceintes de remparts et de douves, témoignent de l’histoire des royaumes Pyu qui ont prospéré pendant plus de 1 000 ans, entre 200 av. J.-C. et 900 apr. J.-C. Ces trois cités sont des sites archéologiques partiellement mis au jour. On y trouve des palais-citadelles, des sites funéraires et d’anciens sites de production manufacturière, ainsi que de monumentaux stupas bouddhiques en brique, des murs partiellement debout, et des éléments de gestion de l’eau, pour certains encore en activité, qui permettaient une agriculture intensive.

Source: UNESCO.org

Le site paysager de Hpa-an

Hpa-an photo
Photo by james_antrobus
Hpa-an est la capitale de l’État Karen, au sud de la Birmanie. On la surnomme la perle du Sud-Myanmar pour ses paysages magnifiques qui rappellent ceux que l’on peut voir à Yangshuo en Chine, la baie de Halong au Vietnam ou dans le nord du Laos. Ses paysages karstiques sont d’une grande beauté et inoubliables. Aussi, plusieurs endroits à visiter: plusieurs grottes de Saddar, le Mont Zwegabin, la pagode Kyauk Ka Lat.

Hpa An est un endroit pour les photographes, marcheurs ou encore pour les amateurs de balades tranquilles, Hpa An est une destination de choix en Birmanie. Dépaysement assuré.

(Visited 4 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments

comments