La Mongolie est un pays d’Asie, situé entre la Russie au nord et la Chine au sud. La capitale et plus grande ville est Oulan-Bator, la langue officielle est le mongol, et la monnaie est appelée le tugrik.
Le territoire de la Mongolie est immense mais possède très peu de terres arables, le pays étant montagneux et couvert de steppes dont l’aridité croît en allant vers le sud (désert de Gobi). Près de 30 % des 2,8 millions d’habitants sont nomades ou semi-nomades. La religion principale est le bouddhisme tibétain et la majorité des citoyens (80 %) sont d’origine mongole. Il existe néanmoins des minorités turcophones, les Kazakhes et Touvains surtout à l’ouest. Près du tiers des habitants vit dans la capitale. Ce pays est aussi celui qui a la plus faible densité de population au monde (1,9 hab/km²). Le climat de la Mongolie est l’un des plus continentaux du globe : les températures descendent régulièrement autour de -40 °C en hiver dans la plupart des régions et peuvent dépasser +40 °C en été dans le désert de Gobi. Le pays est aussi sujet au dzud ou zud. Les dzuds blancs correspondent à d’importantes chutes de neige empêchant l’accès aux pâturages. Les dzuds noirs, à l’absence de couverture neigeuse protégeant la terre, et provoquant la déshydratation du bétail. Oulan-Bator est la capitale possédant la température moyenne la plus basse au monde (-2,4 °C). Ce phénomène naturel, s’est produit au cours de l’hiver 2009-2010, durant lequel les températures sont descendues jusqu’à -50°C dans toute la Mongolie. Dans ce pays faiblement peuplé mais aussi grand que l’Europe occidentale, l’infrastructure de transport fait largement défaut. Il est très difficile de venir en aide à la population, étant donné que de nombreuses familles se déplacent constamment, les gardiens de troupeaux recherchant de meilleurs pâturages pour leur bétail. Mais rassurez vous, le climat n’est pas que catastrophique, le pays se trouve aussi généralement au cœur d’un système de hautes pressions (anticyclone) qui font que le ciel est très souvent dégagé (moyenne annuelle de 257 jours sans nuages). La Mongolie est d’ailleurs parfois surnommée le « pays au ciel bleu ».

Environ la moitié de la population loge dans des yourtes. Un tiers des Mongols sont de purs nomades, qui vivent de l’élevage de petits chevaux, de moutons, de chèvres, de bovins et de chameaux. Huit millions de ces animaux ont péri lors de l’hiver 2009-2010.
Malgré la pratique de l’élevage et la culture du blé, la Mongolie ne peut pas subvenir à ses besoins en nourriture, à cause d’un changement culturel. Ceci contribue au déficit chronique de sa balance commerciale et à son endettement.

Géographie et Climat
La Mongolie est un pays qui a une superficie de 1.564.116 km2, par sa taille. Elle occupe la 19ème place au monde. Au sud du pays se trouve le désert de Gobi, au Nord et à l’Ouest le relief est montagneux et glacial. La plupart du territoire de la Mongolie est couvert de plateaux et de steppes. Le point culminant de la Mongolie est la montagne ‘’Huiten’’ d’Altai Tavan Bogd,qui se trouve à 4374 mètres et le point le plus bas est le lac ’’Khukh nuur’’ à 560 m aux dessus du niveau de la mer, au nord de la province Dornod.
La Mongolie a un climat continental, variable. En été, dans la majeure partie du territoire, il fait très chaud, et en hiver très froid. La température hivernale moyenne est de – 30’, et parfois, il y a des chutes de neige à cause de changement du climat. Ulaanbaatar, est réputée pour être la capitale la plus froide au monde avec sa température moyenne en dessous de zéro.
Le pays est en altitude, c’est pourquoi c’est un pays balaye par des vents violents. Les hivers sont très longs et les étés au contraire très court et il pleut souvent.
La Mongolie bénéficie de 257 jours d ensoleillement. Dans le nord du pays, les précipitations sont plus nombreuses, de 20 à 30 centimètres en moyenne, au sud plus rares, elles atteignent 10 à 20cm. Le désert de Gobi est situe au sud, parfois il n’y aucune précipitation toute l’année.
Le désert de Gobi mongol, n’est pas un désert ordinaire, c’est le désert de la steppe clairsemée, désertique ou semi désertique. Les chameaux peuvent y survivre.

Zones naturelles
La Mongolie a 4 zones naturelles : du nord au sud :la zone de la steppe et de la forêt, la steppe de Gobi, le désert de Gobi. En gravissant les hauts sommets des montagnes de la steppe on peut contempler la taiga /foret épaisse/et les régions de plaines
3 massifs de zones montagneuses se succèdent Khangai, Khentii, d’Altai. La zone la plus basse est celle de la steppe de Dornod et du désert de Gobi.

Eau et Air
La Mongolie compte 3811 grandes et petites rivières et plus de 3500 lacs de 500m3, près de 7000 sources, plus de 190 rivières glaciales de 540m3, et aujourd’hui, il y a plus de 250 sources d`eaux minérales et 139 nappes phréatiques.
La plus grande rivière de la Mongolie est la rivière ‘’Orkhon’’, sa longueur est de 1124 km. Le plus grand lac est le lac ‘’Uvs’’, 3350km², le plus profond est le lac ‘’Khuvsgul’’, sa profondeur est 262.4 m.

Flore et Faune
Il y a des plantes annuelles, vivaces, des plantes arbuste et mi-arbuste, plus de 4000 espèces de plantes poussent en Mongolie, plus de 140 espèces de mammifères ,430 espèces d’oiseaux y vivent. Les animaux rares tels que le cheval sauvage (cheval de Przewalsky) l’ours de Gobi, le chameau sauvage de Tartarie.
Les plantes rares médicinales telles que : le nénuphar mongol /liliacées mongoles/, les feuilles de lancettes etc.… qui ne poussent à aucun autre endroit dans le monde.

Depuis 1990, la Mongolie est en pleine transition économique, passant d’une économie planifiée à une économie de marché basée sur un processus de privatisation générale. La série de faillites qui en a résulté n’a épargné aucun secteur de l’économie. Par conséquent, le chômage a augmenté de façon continue tandis que les productions agricole et industrielle se sont effondrées. La hausse consécutive des prix et des importations non subventionnées a évidemment contribué à exacerber la pauvreté dans les centres urbains ainsi qu’en province. Actuellement, le taux de pauvreté est compris entre 25 et 50%, alors qu’il était seulement de 14% en 1991. Depuis 1999, la situation n’a cessé de se détériorer suite à des catastrophes climatiques successives, les « Dzüüds » en hiver ( temps très froid avec de fortes tempêtes de neige) et la sécheresse en été, qui ont entraîné la mort de quelques 4 millions d’animaux ( environ 15% du cheptel). Dans un pays composé principalement d’éleveurs, une telle crise a eu un impact très fort sur la sécurité alimentaire des foyers les plus pauvres. En outre, les problèmes structurels auxquels la Mongolie doit faire face au niveau économique empêchent le gouvernement de fournir une assistance aux bergers, ces derniers étant dorénavant incapables de parer aux catastrophes climatiques. Un grand nombre d’entre eux ayant tout perdu pendant cette période a décidé d’émigrer vers les centres urbains et industrialisés avec l’espoir d’y trouver un emploi, faisant ainsi gonfler le nombre de personnes sans qualification et sans emploi dans ces villes déjà fortement touchées par la crise. Dans le même temps, beaucoup de bergers essaient toujours de poursuivre leurs activités en zone rurale, sans toutefois réussir à combler leurs pertes.

PROCEDURE A SUIVRE POUR L’OBTENTION D’UN VISA

En plus de votre passeport en cours de validité vous avez besoin d’un visa pour entrée en Mongolie.
La demande de visa peut être introduite auprès de l’Ambassade de Mongolie.
Naturellement, nous vous invitons à consulter le site de l’ambasade avant tout départ afin de vous tenir informer des éventuelles modifications.

Contacts utiles:
Ambassade de Mongolie en Belgique

Avenue du Besme 18, boîte 25
1190 FOREST
AMBASSADEUR Davaadorj KHISHIGDELGER
+32 2 344 69 74
+32 2 344 32 15
[email protected]
Ambassade de Mongolie en France
Adresse : 5, avenue Robert-Schuman
92100 Boulogne-Billancourt
Tél : 01.46.05.28.12/01.46.05.23.18 (service consulaire)
Fax : 01.46.05.30.16
Internet : http://www.ambassademongolie.fr/
Courriel : [email protected]

Comments

comments