, ,

4 février 1948 – Ceylan, aujourd’hui le Sri Lanka, devient indépendant

indépendance du Sri Lanka

Photo by Jean-Louis POTIER

C’est le 4 février que le Sri Lanka acquit son indépendance.

L’île de Ceylan accéda à l’indépendance en février 1948 dans le cadre du Commonwealth. Malgré l’indépendance proclamée, l’île de Ceylan ne fut pas entièrement coupée de la Grande-Bretagne. Seule l’administration de l’île fut laissée aux Ceylanais, tandis que le gouvernement britannique détenait encore le pouvoir d’adopter des lois pour le Ceylan. Lors de l’accession à l’indépendance, le premier parlement de Colombo comptait 58 Cinghalais, 29 Tamouls et 8 Musulmans. Les Cinghalais dominèrent aussitôt la politique, la justice, l’administration, l’armée et l’économie, ce qui provoqua au sein de la minorité tamoule une profonde animosité et les conforta dans leur crainte de voir s’instaurer dans le pays une «dictature de la majorité».

Le Sri Lanka possède deux langues officielles reconnues par la Constitution du pays à parts égales, le cinghalais et le tamoul. La première est prédominante dans la plus grande partie du pays, car environ 73,8 % de locuteurs sont cinghalais, pour environ 26,1 % de tamouls et d’autres langues comme l’anglais avec 0,2. Sa population s’élève a plus de 22 millions.

sri lanka photo
Photo by mckaysavage

Histoire

La partie maritime de l’île tomba sous le contrôle du Portugal au XVIe siècle, puis sous celui des Néerlandais au siècle suivant, pour finir comme province de l’Empire britannique en 1796.

Par la convention de Kandy, les Anglais prirent le contrôle de l’île en 1815. L’administration anglaise introduisit la culture du thé à Ceylan, ainsi qu’un réseau ferroviaire.

Religions

Les bouddhistes – d’obédience theravāda – représentaient 69,1 % de la population en 2001. Cependant, la Constitution de 1972 n’a pas donné au bouddhisme le statut de religion d’État. Elle lui reconnaît une place privilégiée, mais garantit l’égalité de traitement aux autres croyances.
En 2001, les hindous étaient 11,6 %, les musulmans 7,6 %, et les chrétiens – pour la plupart catholiques, – 6,2 %. Les protestants descendants des colons hollandais sont désormais très peu nombreux : beaucoup ont émigré vers l’Occident.

Source: Wikipedia

(Visited 5 times, 1 visits today)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comments

comments