in , ,

Sihanoukville devient chinoise

Photo by Strocchi

Les investisseurs chinois construisent de façon intensive à Sihanoukville. Cela crée de fortes tensions et injustices au sein de la population locale et des expatriés installés à Sihanookville.

Le nombre d’expatriés chinois a doublé depuis 2017

Dans ce lot, nombre d’investisseurs, développeurs, financiers, ouvriers du bâtiment mais aussi des voyous. Même les journaux plutôt dociles avec les politiques du Cambodge titrent souvent sur le mauvais comportement des chinois et relèvent de nombreux problèmes sur une criminalité chinoise en particulier à Sihanookville.

Récemment, un casino chinois a refusé de payer les gains d’un cambodgien parce qu’il était khmer.

De nombreux crimes leurs sont attribués et seulement que cette année 275 arrestations de ressortissants chinois ont été effectuées. Le gouvernement a réagi sous l’indignation de la population locale, surtout sur la côte Sud en créant une police spéciale dédiée aux criminels chinois afin de remédier au problème.

Près de 210 000 Chinois vivent au Cambodge dont 78000 à Sihanoukville et seulement 20000 d’entre eux ont un permis de travail

sihanouk photo
Photo by Strocchi

Les investissements massifs de la Chine s’élèvent à 20 milliards de dollars et font partie du plan de mondialisation. Mentionnons également que la Chine soutient indéfectiblement Hun Sen souvent critiqué par les pays occidentaux au niveau des droits de l’homme.

La présence chinoise contribue maintenant à chasser les expatriés occidentaux et les khmers se plaignent des travailleurs de la construction chinois alors qu’eux sont refusés sur les chantiers. Les inégalités ne font que grandir et le fossé entre les classes ne cessent d’être de plus en plus évident au détriment des khmers qui ne peuvent que subir la situation malgré les promesses du gouvernement en matière de prospérité pour la population.

en savoir plus sur le sujet:

POURQUOI LES EXPATRIES QUITTENT SIHANOUKVILLE

(Visited 1,524 times, 1 visits today)

3 Comments

Leave a Reply
  1. Sihanoukville, non! Chinaville! Oui. Ayant résidé de Novembre 2012 à Avril 2018 j’aurai eu du bon temps. Mais après 3 évictions toutes dues à la marée chinoise, déménager hors de Chinaville, était la seule option valable. La ville est devenue un vaste dépotoir aux rues défoncées. Plus la rudesse de ce nouvel envahisseur indiscipliné. Je plains ceux qui sont restés sauf s’ils ont usage d’un des 70 casinos chinois…

  2. il faut que le gouvernement du cambodge refuse que le grand freres chinois puise prendre le monopole des plages au cambodge des investiseures chinois inodes toutes les petites pays dasies avec de largents mefier vous des chinois qui achetes touts dejat en france les cafe et certaines restaurants acheter par des chinois qui arrive avec des valises pleins de liquides pour touts acheter

  3. En été 2016, nous avons séjourné deux jours à Sihanoukville. Déjà à ce moment, les hôtels étaient invité à faire la promotion du lieu à un maximum de Chinois investisseurs, jusqu’aux plages “privatisées”. L’ambiance était déjà plus celle des années précédentes et une détérioration des routes et de la propreté se faisait déjà remarqué.
    Puis vint la délégation militaire avec leurs navires colonisateurs ….. No comment ! Entre Viet, thaï, Chinois, le Cambodge est-il prêt à être effacé de la carte ? Sans compter les amerlocs voleurs et quelques pays pétroliers d’Afrique. La déchéance est de taille, elle ne touche pas seulement Sihanoukville ou Kampot !
    Tout comme la France, le Cambodge se doit de se réveiller ! Malgré la pauvreté du peuple.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comments

comments