in ,

Voyage en famille en Asie et auto-stop – et ils enchainent en Malaisie



Beaucoup de chemins et d’aventures depuis notre premier article sur cette famille de français qui voyage de façon assez inhabituelle, en auto-stop!!!

Pour voir le précédent article de cette famille
https://www.info-asie.com/buzz/voyage-en-famille-en-asie-et-auto-stop-debut-en-mongolie/


La famille des sacs et des moustiques étaient en Malaisie

“Bye bye la Malaisie… Nous quittons ce pays qui nous a charmé avec un petit pincement au coeur…
Place à l’Indonésie maintenant!”

Bye bye la Malaisie…. Nous quittons ce pays qui nous a charmé avec un petit pincement au coeur… Place à l'Indonésie maintenant! (N'oubliez pas d'activer le son!!! 😉)

تم النشر بواسطة ‏‎Des sacs et des moustiques‎‏ في 2 مايو، 2018

L’aventure malaisienne a débuté le 14 mars 2018. Ils se sont posés à Kuala Lumpur, capitale de la Malaisie. Après 1 mois au Laos, cette mégalopole dépayse!! Au programme: quartier chinois, indien, les tours Petronas, aquarium, promenade au KL forest éco park, piscine.
Vue du 86ème étage des tours Petronas:

JEREMY:
Il nous est arrivé une chose incroyable!
Nous souhaitions quitter la capitale, en auto-stop… Mais sortir d’une grande ville est toujours compliqué (et, il faut l’avouer, nous avions mal préparé notre itinéraire).
Au bout de 3h30, nous étions totalement démotivés et seulement à quelques kms de notre point de départ! Échec cuisant!

Après une pause repas, nous décidons par conséquent de reporter notre départ au lendemain. Nous voici donc en quête d’un hôtel, mais nous sommes en plein quartier résidentiel, et les logements les plus proches sont hors de prix.

Nous tournons en rond. perdons du temps sur les sites de réservations.
Que faire!
C’est alors que nous tentons la carte couchsurfing de dernière minute. (qu’est ce que du couchsurfing? Pour faire simple: tu dors chez l’habitant, habitant qui s’est préalablement inscrit sur le site. Moyen d’hébergement très convivial, et économique!)

Et bingo, notre demande est acceptée.

Nous réaliserons par la suite que notre hôte.

Nous l’avions rencontré 2h auparavant au restaurant!!! Nous avions offert des chapeaux vietnamiens aux enfants de son amie.

Donc, sur plus d’un million cinq cent mille habitants à Kuala Lumpur, nous avons contacté par hasard une personne que nous avions rencontrée l’après-midi même.
(Pour les matheux, quelle est la probabilité qu’une telle coïncidence se produise ?)

Je n’en reviens toujours pas! C’est fou, non?!!

(Et pour ne rien gâcher, elle est très sympa, sa petite fille adore nos enfants, la vue de son appartement est superbe, et demain matin➡️ direction la piscine de sa résidence )

(En photo: notre vue depuis son balcon 😉).

(Morale de l’histoire: la vie réserve parfois de bonnes surprises… même après des journées de m****)

En route pour les Camerons Highlands

On s’occupe comme on peut sur certaines routes désertes, en attendant les voitures!

Ils se sont mis au vert aux Cameron Highlands, dans les hauteurs de Malaisie, puis au parc national Taman Negara, où se trouve une jungle plus ancienne que la forêt amazonienne. (plus de 130 millions d’années paraît-il)
Plantations de thé, randonnées, baignade dans les rivières, détente, découverte d’insectes et de sons impressionnants de la forêt tropicale. Voilà le programme de ces jours, ponctué de rencontres et d’auto-stop!

30 mars : Nous sommes au paradis, aux îles Perhentians.
Déconnection totale. Le bruit des vagues, les poissons colorés, des parties de cartes, une mer magnifique et chaude.
Un rêve!


Nous avons passé 10 jours sur les îles Perhentians, un vrai bonheur! Nous nous sommes mis en mode vacances, sans réveil, les orteils caressant le sable chaud, sans contrainte d’aucune sorte hormis celle de ne pas cramer au soleil.

Le snorkelling était accessible depuis la plage: poissons clowns, raies, bénitiers, tortues, petits requins…

Nous avions trouvé un endroit un peu isolé, loin de l’animation des plages plus touristiques.
Nuit en tente parmi les sons de la jungle, restau et terrasse perchés sur les rochers, amis et parties de cartes sur la magnifique terrasse de leur bungalow.

Une vague de paresse et de bien-être a déferlé sur notre famille.

Retour sur le continent puis l’archipel de Kapas

Kapas est une ravissante petite île. L’hébergement est assez de base ne vous attendez pas à des hôtels 4 étoiles. L’endroit idéal pour le snorkeling, vous aurez peut-être la chance de voir des dauphins, des baleines et une faune tres diversifiée. L’île est très agréable pour la détente.
Nous n’en parlons certainement pas assez souvent, mais la pollution est omniprésente en Asie. Des déchets dans les rues, sur les plages, des odeurs nauséabondes dans les caniveaux des villes, des sacs en plastiques à gogo, du sur-emballage inimaginable.
Alors que nous étions dans une démarche de diminution de nos déchets en France, cette situation nous a interpelés (et choqués) au départ. Mais les mois passant, les enfants se sont presque « habitués »! J’entends par là qu’ils n’approuvent pas cette situation, mais qu’ils ont intégré le fait que ce soit ainsi en Asie.
Ainsi, lorsque notre Guesthouse a organisé une action de nettoyage sur l’île de Kapas, nous nous sommes empressés de nous y inscrire, afin que les enfants soient sensibilisés et comprennent que nos actions ont des conséquences, bonnes ou mauvaises.
La plage que nous avons nettoyée était dans un état pitoyable! Des bouteilles de plastiques à gogo, du polystyrène… Et le pire: de l’huile de vidange et des restants de dégazage des bateaux. Je suis sorti de cette action dégoûtée par l’homme et son irrespect.

L’environnement est l’affaire de tous.


Ils ont de nouveau troqué leurs baskets contre des masques et des tubas et ont barboté dans les eaux chaudes et claires entourant l’île de Kapas pour plus d’une semaine de détente.

À Georgetown, sur l’île de Penang: le Street Art

de Kapas à Penang, la famille a parcouru 470 Km pour traverser la péninsule Malaisienne en 2 jours et demi de stop!

Georgestown

Capitale historique du pays, Georgetown illustre l’imaginaire asiatique mêlant à la fois anciennes boutiques chinoises, ruelles étroites, architecture britannique de l’époque du Raj, trishaws et vendeurs ambulants. Mais vous trouverez également des centres commerciaux, cafés et boutiques modernes. Visitez le temple Bouddhique thaïlandais et son Bouddha Couché, le temple Bouddhiste Birman, l’église anglicane de St Georges et sa ruelle, le temple de Kuan Ying, la mosquée Kapitain Kilng et le temple hindou de Sri Mahriamman. Passez par l’esplanade et le « Fort Cornwallis », ancien fort construit par Francis Light, le fondateur de la colonie Britannique sur l’île de Penang en 1782. Ensuite, visitez la maison de clan de la famille Khoo appelée Kongsi ainsi que l’hôtel particulier de Chung Keng Qee, demeure Peranakan du XIXe siècle superbement restaurée qui comprend de très beaux meubles et une exposition sur la culture nyonya. Poussez les portes du musée de Penang consacré à la ville, notez les très beaux lits à opium, de la Pinang Gallery qui présente des artistes contemporains ou de la galerie Huit.

La famille se trouve présentement en Indonésie ou l’aventure se continue. Info-Asie les suivra tout au long de leur parcours, cela pourrait en inspirer plus d’un parmi nos lecteurs.

Site internet: https://dessacsetdesmoustiques.wordpress.com
Page Facebook: https://www.facebook.com/pg/dessacsetdesmoustiques/

(Visited 7 times, 1 visits today)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comments

comments